Enfants autour du monde, déplacement et éducation: le CNED

Publié le par Anne-Laure

 

Comment partir ?

 

 

           Au départ et afin d'offrir davantage de confort à notre enfant, nous avions pensé un Tour du monde en Camping-car. La solution était parfaite pour lui donner des repères, assurer un minimum de sécurité et nous permettre de suivre plus facilement les cours du CNED. Si cela nous paraissait plus couteux mais accessible quand même, nous avons dû nous rendre à l'évidence que cette solution nous bridait beaucoup dans notre envie de découverte. En effet, en choisissant le Camping-car, nous nous coupions des possibilités d'atteinte de certains pays comme les pays d'Amérique Latine ou encore les îles... Donc outre quelques extravagantes idées de Jeff - comme la dernière en date: partir en side-car de la deuxième guerre mondiale.... Si si, je vous jure.... - Notre choix se porte sur l'avion et les transports locaux donc une version sac-à-dos. Cependant afin de s'assurer un minimum de confort, de stabilité et de sécurité (et oui, n'oublions pas que nous sommes quand même des voyageurs débutants...) nous, nous poserions à un endroit et graviterions autour, pendant  environ 4 semaines (plus ou moins, on fait ce qu'on veut !) en fonction de notre budget et du coût de la vie sur place. Si on considère une moyenne de 4 semaines cela nous donne une dizainze de destinations, mais pas forcément dans des pays différents... Nous choisirions des hébergements de type, gîtes, chambres d'hôte, auberges de jeunesse et pourquoi pas si l'occasion se présente chez l'habitant...

 

 

Et l'école dans tout ça ?

 

Choix du mode d'enseignement

 

 

Et ben là, c'est le drame ! Il existe trois possibilités :

  • Cours par correspondance avec une école agréée : et là, la seule école publique,c'est le CNED.

  • Inscription pour quelques semaines dans des écoles françaises des pays traversés.

  • Instruction familiale.

illus40web.jpg

 

 

          La première solution que nous avons écartée est l'inscription dans les écoles françaises. La première raison est que dans certains pays il n'y en a pas... Les avantages de cette solution sont d'une part la possibilité pour notre fils de lier facilement des amitiés et d'autre part de découvrir les pays au travers de l'école. Mais nous ne sommes pas sûrs que les acquisitions se feront bien en changeant d'école tous les quatre matins. Et en plus d'être bloqués tous les trois toute la journée, nous serions séparés, ce qui n'est pas notre objectif du tout !

 

 

          En France, l'instruction est obligatoire, mais pas l'école. Reste donc les deux dernières possibilités. Pour l'inscription règlementée au CNED, il faut tout d'abord obtenir l'aval de l'inspecteur d'académie. L'enfant suit les cours envoyés par l'organisme et est évalué régulièrement. Dans l'autre cas, il n'y a pas de nécessité d'aval de l'inspecteur, une simple déclaration suffit. L'enseignement est entièrement géré par les parents, mais nécessitent pour l'enfant de passer un examen pour entrer dans la classe supérieure à son retour. Pour cette formule, il existe aussi des cours du CNED. A la base nous ne souhaitons pas utiliser la deuxième formule, en effet nous ne nous sentons pas suffisamment compétents pour définir nous mêmes le contenu de l'apprentissage et les méthodes. Suivre les cours du CNED en inscription règlementée nous semble beaucoup plus sûr. De plus, Julien risque d'être légèrement désorienté en rentrant en France, il va devoir se réadapter à l'école. Est-il vraiment nécessaire de lui faire subir en plus le stress d'un examen de passage ? Donc à priori tout nous pousse vers la solution CNED règlementé qui semble-t-il est, en plus, particulièrement efficace. Le hic c'est les 7 à 10kg de cours à se trimballer.... Comment va-t-on faire ? De plus, les envois peuvent être relativement aléatoires. Si on veut avoir le plus de liberté possible quant à nos destination, il faut se faire envoyer tous les cours d'un coup.... Autre problème de cette formule: le volume horaire... L'enseignement CNED semble assez dense et nécessiter entre 20 et 25 de travail hebdomadaire hors vacances scolaires et week-end....

J'ai posté des messages un peu partout sur les forums afin de connaître les expériences d'autres voyageurs. La plupart des familles ont opté pour l'Instruction par les familles pour justement ces raisons là.... Nous pensions à tout numériser, mais il est probable que les cours arrivent après notre départ et donc, nous ne pourrions pas le faire, et le support papier semble tout de même indispensable. Qui plus est le CNED semble utiliser différents fichiers d'activités en même temps, et donc le jonglage d'une page à l'autre sur un ordinateur semble fastidieux et complexe pour un enfant...  Par contre en lieu et place du magnétophone, de la calculatrice et des cassettes audio vierges, l'ordinateur, le micro et les CD semblent admis... C'est déjà pas mal. Du côté des tourdumondistes les avis semblent partagés entre ceux qui pensent que c'est faisable et ceux qui pensent le contraire, ou encore ceux qui pensent que c'est faisable mais beaucoup trop contraignant....

Notre positionnement pour l'instant est de passer par les cours du CNED à inscription règlementée. Nous nous ferions tout envoyer d'un coup en France avant notre départ ou dans l'ambassade du pays dans lequel nous nous trouverons le jour de la rentrée. Pour parer aux problèmes de réception des résultats et corrections des évaluations, nous les ferions envoyer également en France où papi et mamie se feront une joie de les scanner et de nous les retourner par mail. Et pour les enregistrements sonores, il sagirait de les faire sur notre ordinateur et d'envoyer à papi et mamie pour qu'ils gravent et envoient si il y a la possibilité d'envoyer séparément les enregistrements et les évaluations papier. Côté organisation du temps de travail, nous respecterions les week-end et les vacances scolaires. L'organisation journalère, elle, ne sera pas fixe. Dans la mesure du possible, nous feront classe de 9 à 11 h et de 16 à 18 h. Mais cette organisation sera probablement bouleversée régulièrement en fonction de nos déplacements, des activités que nous souhaitons effectuer sur place, du rythme et des températures du pays dans lequel nous nous trouvons et de la fatigue de Julien. A voir... Et surtout à faire au mieux.

 

 

"[...]C'est la rentrée pour nous aussi. Les cours du CNED de Lola sont arrivés à l'ambassade de France à Helsinki et elle a même envoyé sa première évaluation. Les cours de Louise se sont égarés. En attendant, elle a travaillé sur les livres de CE1 donnés par Sylvie, la maîtresse actuelle de ses copines. Les cours du CNED sont très ludiques et les filles aiment beaucoup la sorcière Frisapla, le chat Teigne et la chauve-souris Gus. Les cahiers de vacances (Nathan) ont été vite finis. Les filles ont encore pleins de petites revues que récupère leur mamy chez son kiné. Elles peuvent lire, faire des jeux et apprendre plein de choses. Elles commencent les mots croisés force 0. Le soir, elles passent leur temps sur l'ordinateur bien qu'elles se couchent de plus en plus tôt.

Léo est toujours avec elles et apprécie beaucoup. Quand nous roulons, activités dessin, découpage-collage...[...]"

 

 

Annie Haize et Stéphane Marais

http://www.periple.fr.st

Périple vert (4 ans autour du monde).

 

Maintenant que nous avons ces données en main la prochaine étape est de définir l'itinéraire. Pour cela nous nous laissons beaucoup de temps puisque nous avions choisi un thème et qu'il me faut le temps de faire les recherches nécessaires...

 

Mais que va-t-on faire du chat ?

 

Jour 26

Budget : environ entre 20 000 et 50 000 euros           Economies : 4 200 euros

Cigarettes fumées : 6 – Zut ! je suis remontée...

Publié dans Préparation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article