Combien de temps partir ?

Publié le par Anne-Laure

illus22web.jpg

 

 

Côté technique :

         De par mon métier, impossible de prendre des vacances pendant les vacances scolaires... Partir une ou deux semaines, c'est trop court, à peine arrivé, on doit déjà s'en aller... Partir plus longtemps pour une durée moyenne, impliquait pour moi de prendre un congé sans solde, puisque sur 5 semaines de congés j'en ai trois imposées (une à Noël et deux en été)et auxquelles je ne peux pas rattacher d'autres semaines...Mais cela impliquait également que nous devions partir sans notre fils qui ne peut pas rater l'école un mois complet ... Impossible ! Il est hors de question de laisser notre Juju derrière nous ! Nous sommes trois, et nous resterons trois ! Donc la solution était simple, partir longtemps, mais vraiment longtemps ! Quitte à prendre un congé sans solde, autant qu'il soit d'un an et Juju pourrait suivre une année complète de scolarité par le biais du CNED. En réalité, nous ne partirions que 10 ou 11 mois, de manière à nous laisser du temps avant le départ et après le retour....

 

 

Côté découverte :

          Si on veut prendre le temps de visiter un pays, de rencontrer les populations, d'apprendre à les connaître, il faut partir longtemps. Nous ne souhaitons pas faire la course aux sites touristiques ! Pourquoi faire le Tour du Monde en 80 jours, quand on peut le faire en 365 ?

 

          Je laisse la parole à Robert et Martine. Leur témoignage est issu du livre « Partir Autour du Monde » de l'association ABM et voici leur site internet : www.kookynet.net. Robert et Martine ont fait un tour du monde gastronomique. Voilà ce qu'ils répondent à ABM quand on leur demande pourquoi longtemps ?

 

illus21web.jpg

 

 

« Justement pour échapper à toutes ces frustrations. Nous avons découvert les vertus de la lenteur, des itinéraires et calendriers relâchés, détendus, adaptables, ouverts aux opportunités qui « tombent du ciel », ces conseils de locaux qui nous ont conduits hors des sentiers battus, loin des hordes de touristes, là où les gens ne voient pas dans le voyageur un porte-monnaie ambulant, mais un homme ou une femme curieux de les connaître.

Nous avons découvert que, pour nous, le vrai luxe, c'est le temps. Le temps d'aller lentement, de s'arrêter quelques jours ou quelques semaines. Nous réduisons désormais nos ambitions pour laisser davantage de place à l'imprévu. Autrefois, rien ne nous avait plus frustrés que de devoir quitter cette famille ou cette tribu alors que nous nous entendions bien et qu'en quelques jours supplémentaires, d'autres liens auraient pu se tisser.

 

A l'inverse, rien ne nous a autant gratifié que ces regards brillants, comme celui de Leïla, chamane du pays same, experte mondialement reconnue en cuisine et culture sames, que nous venions de rejoindre en canoë en suivant la route de l'unique ferry quotidien, qui ne fonctionnait pas depuis plusieurs jours à cause de vents trop violents.

   - Comment ferez-vous pour repartir si il y a du vent ? nous demanda-t-elle.

   - Et bien, nous attendrons, avions-nous simplement répondu.

   - C'est bien, nous dit-elle avec un regard soudain plus intense

 

Nous avions obtenu un rendez-vous d'une journée. Leïla nous a gardé une semaine. Elle nous a transmis de jolies recettes, comme la soupe de Lichen... Et elle nous a invités à participer à un événement unique dans l'année, rarement ouvert aux « étrangers », aux non-Sames : le marquage des bébés rennes !

Une autre fois, nous déambulions au Sultanat d'Oman, photographiant mosquées et portes sculptées. Hamed, la cinquantaine, fonctionnaire, nous aborde et nous invite chez lui. Après le café de bienvenue, et une fois la glace rompue, nous comprenons à demi-mot qu'il souhaite savoir si nous serions encore ici dans une semaine. « Bien sûr ! », répondons-nous, changeant immédiatement nos plans, sans trop savoir pourquoi !

 

Quelques jours plus tard, nous participions, ébahis, à un « double » mariage traditionnel sur 3 jours, mêlés aux 300 autres invités. Double, car l'une étant avec les femmes et l'autre avec les hommes, nous n'avions pas assisté aux mêmes cérémonies. Passionnant débriefing chaque soir sur l'oreiller !

 

S'il y avait UN SEUL et unique message que nous aimerions partager avec des « tour-du-mondistes » en devenir, ce serait : Soyons fous : donnons-nous le temps ! »

 

 

Robert et Martine

www.kookynet.net

 

Ils l'ont fait ! Robert et Martine.

 

Robert et Martine ont vécu eux aussi ce grand périple ! Ils sont partis à la découverte des saveurs du monde à bord de leur Land Rover. Leur site nous livre des recettes de cuisine originales et surtout traditionnelles glanées ça et là au grès des rencontres comme la fameuse soupe au Lichen de Leïla, mais aussi la soupe de renne finnoise au fromage ou encore les fritelles de courgettes... Mais on peut aussi découvrir de merveilleuses images ainsi que quelques reportages notamment sur la culture Same.

 

Sources: Partir Autour Du Monde - ABM

 

Mais que va-t-on faire du chat ?

 

Jour 13

Budget: inconnu            Economies: 4200 euros

Cigarettes fumées: 8

Publié dans Préparation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article